Date : 25 March – 21 April 2019
Duration : 4 weeks
Language : English
Location : Web Based E-Learning
Programme Area : e-Commerce , Trade, Economic Affairs
Fees : No Fee
Platform : https://elearning.unidep.org
Application Deadline : 17th March 2019

Objectives

At the end of the course, participants will be able to:

  • Describe the various categories of e-commerce
  • Understand E-commerce in regional trade agreement
  • Understand the difficulty in measuring e-commerce and the rationale of establishing a conducive environment for e-commerce
  • Know the potential advantages of e-commerce vis-à-vis development especially within the African Development Agendas (2030, 2063)
  • Know the barriers to e-commerce and how to overcome them
  • Know the enabling legal and regulatory environment and overcoming security challenges


Dates : 25 Mars – 21 Avril 2019
Durée : 4 Semaines
Langue : Français
Localisation : Formation en ligne sur le web
Thème : e-Commerce , Commerce, Affaires Economiques
Frais d’inscription : Pas De Frais
Plateforme : https://elearning.unidep.org
Date limite de réception des candidatures : 17 Mars 2019

Objectifs

A la fin du cours, les participants seront en mesure :

  • Décrire les différentes catégories de commerce électronique
  • Comprendre le commerce électronique dans les accords commerciaux régionaux
  • Comprendre la difficulté de mesurer le commerce électronique et la raison d'être d'un environnement propice au commerce électronique
  • Connaître les avantages potentiels du commerce électronique vis-à-vis du développement, en particulier dans le cadre des programmes de développement de l'Afrique (2030, 2063).
  • Connaître les obstacles au commerce électronique et savoir comment les surmonter
  • Connaître le cadre juridique et réglementaire propice et surmonter les problèmes de sécurité.


Contexte :
La croissance de l’Afrique a continué d’augmenter, passant de 2,2% en 2016 à 3,6 % en 2017. Ce résultat s’explique notamment par l’amélioration de la gestion macroéconomique, mais aussi par la diversification des échanges commerciaux et par les liens d’investissement tissés avec les économies émergentes. Les indicateurs de développement social de l’Afrique révèlent néanmoins le paradoxe de cette croissance: le taux de chômage élevé et de la pauvreté, coexistant avec une croissance robuste.

L’industrialisation devrait résoudre ce paradoxe en stimulant la diversification économique, en assurant un partage plus équitable des fruits de la croissance et en rendant plus efficace l’utilisation des abondantes ressources matérielles, minérales et humaines du continent, et ainsi favoriser l’élimination de la pauvreté et la transformation structurelle des économies africaines. Dans le contexte de la mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA), sous-tendue par les agendas 2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union Africaine, l’industrialisation favoriserait l’élimination de la pauvreté et la transformation structurelle des économies africaines. Le commerce conserve un rôle majeur dans la croissance économique de l’Afrique ; il a le potentiel de stimuler l’industrialisation qu’il a induite, pour autant qu’on en fasse un de ses objectifs déclarés. Pour ce faire, il faut concevoir des politiques commerciales efficaces, les mettre activement en œuvre, et les assortir régulièrement de contrôles et d’évaluations. Ces politiques doivent tenir compte des évolutions survenues dans le système de production mondial, notamment l’internationalisation des systèmes de production, et s’y adapter aux fins de promouvoir la valeur ajoutée par la transformation et la fabrication.

Enfin, il faut que l’industrialisation fondée sur le commerce serve à orienter la conduite, les négociations et la mise en œuvre des diverses formes d’accord sur le commerce et l’investissement.
Afin de permettre aux parties intéressées du gouvernement, des entreprises, de la société civile et du milieu universitaire de mieux comprendre la façon dont le commerce peut servir d'instrument d'industrialisation accélérée et de transformation structurelle en Afrique, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) en collaboration avec son bras de formation qui est l'Institut Africain de développement économique et de planification des Nations Unies (IDEP), offrira cette formation en ligne basée sur le rapport économique pour l'Afrique.
En savoir plus...

Localisation : Formation en ligne sur le web
Date : du 10 Septembre au 07er Octobre 2018
Date de publication : le 22 Août 2018
Date limite d'inscription : le 05 Septembre 2018
Durée : 4 semaines
Programme : Industrialisation, Commerce, Transformation structurelle
Public cible spécifique : Non
Frais : Pas de frais
Point focal de l'événement : IDEP
Contact du point focal de l’événement : training@unidep.org
Dossiers de candidature :
https://www.unidep.org/?apply

Contexte :
La croissance de l’Afrique a continué d’augmenter, passant de 2,2% en 2016 à 3,6 % en 2017. Ce résultat s’explique notamment par l’amélioration de la gestion macroéconomique, mais aussi par la diversification des échanges commerciaux et par les liens d’investissement tissés avec les économies émergentes. Les indicateurs de développement social de l’Afrique révèlent néanmoins le paradoxe de cette croissance: le taux de chômage élevé et de la pauvreté, coexistant avec une croissance robuste.

L’industrialisation devrait résoudre ce paradoxe en stimulant la diversification économique, en assurant un partage plus équitable des fruits de la croissance et en rendant plus efficace l’utilisation des abondantes ressources matérielles, minérales et humaines du continent, et ainsi favoriser l’élimination de la pauvreté et la transformation structurelle des économies africaines. Dans le contexte de la mise en œuvre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA), sous-tendue par les agendas 2030 des Nations Unies et 2063 de l’Union Africaine, l’industrialisation favoriserait l’élimination de la pauvreté et la transformation structurelle des économies africaines. Le commerce conserve un rôle majeur dans la croissance économique de l’Afrique ; il a le potentiel de stimuler l’industrialisation qu’il a induite, pour autant qu’on en fasse un de ses objectifs déclarés. Pour ce faire, il faut concevoir des politiques commerciales efficaces, les mettre activement en œuvre, et les assortir régulièrement de contrôles et d’évaluations. Ces politiques doivent tenir compte des évolutions survenues dans le système de production mondial, notamment l’internationalisation des systèmes de production, et s’y adapter aux fins de promouvoir la valeur ajoutée par la transformation et la fabrication.

Enfin, il faut que l’industrialisation fondée sur le commerce serve à orienter la conduite, les négociations et la mise en œuvre des diverses formes d’accord sur le commerce et l’investissement.
Afin de permettre aux parties intéressées du gouvernement, des entreprises, de la société civile et du milieu universitaire de mieux comprendre la façon dont le commerce peut servir d'instrument d'industrialisation accélérée et de transformation structurelle en Afrique, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) en collaboration avec son bras de formation qui est l'Institut Africain de développement économique et de planification des Nations Unies (IDEP), offrira cette formation en ligne basée sur le rapport économique pour l'Afrique.
En savoir plus...

Localisation : Formation en ligne sur le web
Date : du 10 Septembre au 07er Octobre 2018
Date de publication : le 22 Août 2018
Date limite d'inscription : le 05 Septembre 2018
Durée : 4 semaines
Programme : Industrialisation, Commerce, Transformation structurelle
Public cible spécifique : Non
Frais : Pas de frais
Point focal de l'événement : IDEP
Contact du point focal de l’événement : training@unidep.org
Dossiers de candidature :
https://www.unidep.org/?apply